Fiche

 

L'épreuve du cancer. Sociologie d'une éthique au quotidien

Auteur(s):
Guy Lebeer

Collection :

Discipline(s) : Sociologie

Parution: 01/1998,
ISBN: 2-8004-1182-1
Nombre de pages: 264 pages
Prix: 27.27 €

Téléchargement


Synopsis

Cet ouvrage parle de l'éthique en médecine. Non de l'Ethique médicale telle qu'elle se discute dans les comités autorisés mais de cette réflexion que mènent les professionnels de la santé - les membres d'une unité hospitalière - lorsqu'ils sont interrogés dans leur pratique quotidienne par les souffrances de leurs patients. L'éthique telle qu'elle se construit au gré et au service d'une pratique, au sein d'un hôpital de cancérologie. Cette éthique-là est objet de sociologie à plus d'un titre. Partie intégrante de la pratique, elle dépend des conditions sociales de cette pratique. Les professionnels qui la produisent ont à participer à une oeuvre de cancérologie aux règles déjà largement fixées en dehors d'eux, idéologiquement et structurellement. Et ils la produisent collectivement, en mobilisant des cadres de signification divers tout en se confrontant à des patients aux rationalités elles-mêmes spécifiques. Dans le flot de leurs échanges, une pratique se construit, des vies s'aménagent, des conceptions de l'Homme se dévoilent. Le cancer comme mise à l'épreuve de modes d'exercice de la médecine. Cet ouvrage parle de cette construction de la pratique et de cette interrogation - éthique - qui se conditionnent mutuellement. Il a pour visée sociologique d'illustrer les vertus heuristiques d'une perspective singulière, celle qui consiste à intégrer dans l'analyse de la pratique médicale sa dimension irréductiblement morale. Et peut-être son intérêt principal se situe-t-il au-delà de cet enjeu strictement heuristique dans le cadre d'une discipline particulière. Car ce dont il parle, c'est d'abord de toute la trame humaine qui fait la beauté de ces métiers et bien souvent la tragédie des destins. Des professionnels expriment leurs doutes, des patients leurs souffrances et parfois aussi le bonheur soudain d'une conscience de vivre retrouvée. Le cancer comme épreuve. L'Ethique médicale instituée ne gagnerait-elle pas à faire plus de place à ces expressions et... à la sociologie qui les donne à entendre ?



PrintImprimer           MailEnvoyer à un ami