Fiche

 

Le comique du discours

Auteur(s):
Lucie Olbrechts-Tyteca

Collection :

Discipline(s) : Linguistique, Philosophie

Parution: 01/1974,
ISBN: 2-8004-0575-9
Nombre de pages: 432 pages
Prix:

Lien digithèque: Télécharger en format électronique

Téléchargement


Synopsis

Disponible sous forme électronique sur le site de la Digithèque de l'Université libre de Bruxelles

 

Le sujetA côté de la logique formelle, l’attention s’est portée au cours des dernières décennies sur le raisonnement non formel, de loin le plus répandu, puisque c’est celui de la vie journalière, celui du juriste, du politicien, du philosophe, en grande partie aussi du savant. Or l’analyse de ce raisonnement peut être éclairée par le comique. Chacun sait que celui-ci joue parfois un rôle efficace dans l’argumentation, mais, ce qui est plus remarquable, elle constitute, à divers niveaux, un objet comique sui generis. L’auteur a pu montrer que les composantes de l’argumentation sont tour à tour mises en vedette – volontairement ou involontairement – par des emplois anormaux, des distorsions, qui suscitent le rire. Par là s’accroît la communion sociale mais aussi la vigilance, la conscience théorique au sujet de l’argumentation, de ses conditions d’application, de ses ressources et de ses limites. Il résulte de l’étude que le comique porte sur les traits essentiels qui distinguent démonstration et argumentation ; il a pu ainsi jouer un rôle dans les premiers développements du formalisme, lequel serait une aire soustraite au comique. Par son objet et par sa méthode, l’étude devient nécessairement aussi une contribution à la théorie générale du comique et du rire. L’auteurLucie Olbrechts-Tyteca a fait des études de littérature, une licence en sciences sociales et une licence en sciences économiques à l’Université libre de Bruxelles.Elle s’était occupée surtout de statistique et de psychologie sociale. Elle entama en 1947 avec Ch. Perelman des recherches sur l’argumentation qui les amenèrent à rattacher celle-ci à la rhétorique telle que la concevaient les anciens. Leur collaboration produisit une série d’articles dans des revues belges et étrangères et deux livres : Rhétorique et philosophie (Presses Universitaires de France 1952) et La nouvelle rhétorique. Traité de l’argumentation (Presses Universitaires de France 1958, 2e édition, Institut de Sociologie, Bruxelles, 1970, traduction italienne Einaudi, Turin 1966, traduction anglaise University of Notre Dame Press, Notre Dame 1969).



PrintImprimer           MailEnvoyer à un ami