Fiche

 

Topographie du sacré. L’emprise religieuse sur l’espace

Auteur(s):
Alain Dierkens, Anne Morelli

Collection : Problèmes d'histoire des religions

Discipline(s) : Histoire, Religions

Parution: 01/2008,
ISBN: 978-2-8004-1433-1
Nombre de pages: 256 pages
Prix: 25 €

Lien digithèque: Télécharger en format électronique

Téléchargement


Synopsis

Toute religion tente d’imprimer sa présence et ses signes dans l’espace public. Une statue, un sanctuaire, une procession, l’appel des cloches ou du muezzin, même des vêtements spécifiques sont autant de moyens classiques d’y imposer le sacré.

L’ouvrage montre aussi que les religions concurrentes se disputent l’espace et que le triomphe de l’une d’entre elles implique le plus souvent l’effacement des signes des autres confessions.



Compte rendu

« (…) en ces temps où la présence de crucifix dans les salles de classe d’Italie fait débat, tout comme l’opportunité d’une loi sur l’interdiction du port de la burqa en France ou la votation en Suisse sur les minarets, ce livre fournit d’utiles éléments de réflexion au citoyen – confronté de surcroît à la question de l’« identité nationale », débat vite contaminé par les questions confessionnelles. L’affirmation dans l’espace public de l’identité d’une communauté confessionnelle prend en effet des formes extrêmement variées, par le passé comme aujourd’hui : édifices de culte évidemment, réalisations monumentales diverses (du Messie du Mandarom des Gorges du Verdon aux croix carrefours en passant par le Christ rédempteur du Corcovado ou les Bouddhas géants d’Afghanistan), mais aussi des marquages plus subtils ou éphémère (vêtement, voile, processions, chants ou sonneries…). L’ouvrage invite également à la réflexion sur quelques moments aigus de ce marquage religieux, avec des phases virulentes en Europe (époque de la christianisation, Reconquista, Contre-Réforme ou Restauration du XIXe siècle) ou ailleurs (la colonisation contemporaine en particulier). L’espace est bien, de tout temps, un lieu de confrontations symboliques, de luttes d’influence et de conflits pour la reconnaissance des identités religieuses ».

Jean-Michel MATZ, Revue d’histoire de l’Eglise de France, t. 96, 2010




PrintImprimer           MailEnvoyer à un ami