Fiche

 

Une gauche contre l’Europe ? Les critiques radicales et altermondialistes contre l’Union européenne en France

Auteur(s):
Sophie Heine

Collection : Etudes européennes

Discipline(s) :

Parution: 01/2009,
ISBN: 978-2-8004-1456-0
Nombre de pages: 200 pages
Prix: 22 €

Téléchargement


Synopsis

Le « non » français au traité constitutionnel européen a marqué les débuts d’une crise profonde de l’intégration européenne mais aussi d’une plus grande politisation de celle-ci. Si des courants très divers se sont disputés la paternité de ce rejet, cet ouvrage se concentre sur les arguments déployés dans ce débat par la gauche du « non ». L’ampleur du mécontentement à l’égard d’un projet perçu par les citoyens comme de plus en plus étranger à leurs préoccupations justifie en effet un examen approfondi des idées sur l’Europe défendues par les courants aspirant à incarner politiquement ce rejet. D’autant que ces oppositions, appréhendant la Constitution européenne comme une tentative de clarification des bases juridiques existantes, remettent en question l’ensemble de l’orientation actuelle de l’Union européenne.

Comment expliquer une telle défiance alors que l’Europe représente un niveau d’intégration indispensable dans une ère de mondialisation de tous les défis majeurs et constitue à l’évidence une grande partie de la solution à la sortie de la crise économique ? Les résistances de gauche à la construction européenne s’expliquent-elles par une difficulté à penser un niveau d’intégration supranational et par une volonté de se réfugier sur le niveau national ou incluent-elles l’ambition d’une autre Europe ? Reposent-elles sur des projets sociaux ou politiques précis ? Et si oui, quelles conceptions idéologiques plus larges sous-tendent de tels projets ?

 

Telles sont quelques-unes des questions que cet ouvrage se propose de traiter en profondeur en se concentrant sur les argumentaires déployés par quatre courants politiques qui ont joué un rôle central dans le rejet du traité constitutionnel en France en 2005 : les « socialistes eurocritiques », le Parti communiste français, la Ligue communiste révolutionnaire (devenue aujourd’hui le Nouveau parti anti-capitaliste) et le mouvement altermondialiste Attac. Plus largement, l’analyse et la comparaison des dimensions sociales, politiques, identitaires et stratégiques de ces critiques peuvent constituer un outil précieux pour tous ceux qui souhaitent  comprendre les grands enjeux idéologiques auxquels fait face la gauche contemporaine.



Compte rendu

« Analyses exhaustives et fouillées, rigueur dans l’argumentation et dans la démarche… De fait, l’ouvrage est l’adaptation d’une thèse de doctorat. Sophie Heine met en évidence le positionnement face à l’Europe de diverses familles politiques et de pensées : le PS, le PCF, la LRC, le CNPA et Attac. Elle analyse pour chacune leur position dans quatre domaines : quelle vision de l’économie de marché, quelles approche de la démocratie, quel rapport à l’identité nationale, quelle stratégie de changement social. Dans la conclusion, l’auteur montre que la gauche de la gauche en France est en fait dans une perspective sociale-démocrate lorsqu’elle critique la construction européenne actuelle ! La vision keynésienne est globalement admise, même pour le PCF (insistance sur l’apparition d’intérêt entre salariés et rentiers, analyse des sources de financement de l’économie) et la LCR (possibilité de régulation par une amélioration de la consommation et des investissements). De même, le système démocratique représentatif est assez largement accepté, même par la LCR qui ne nie pas la nécessité du débat politique alors que « les producteurs associés pourraient prendre leurs vies en main ». Par ailleurs et cela mérite d’être souligné, le rejet de l’intégration européenne se formule à partir de l’idéologie pour une grande part et non comme on pourrait le penser, uniquement à partir des institutions nationales ou de la culture des nations. On peut alors parler d’une européanisation des résistances de gauche en France à l’Union européenne. A l’heure où la crise fait vaciller la construction européenne actuelle, ce livre éclaire le débat sur la nécessité d’une gouvernance économique européenne. Pourquoi ? Et surtout pour qui ? ».

Host DU ROURE, Projet, juillet 2010, n° 317.




PrintImprimer           MailEnvoyer à un ami