Fiche

 

L’arrondissement du Brabant sous l’occupation française, 1794-1795, aspects administratifs et économiques

Auteur(s):
Robert Devleeshouwer

Collection :

Discipline(s) : Histoire

Parution: 01/1964,
ISBN:
Nombre de pages: 553 pages
Prix:

Lien digithèque: Télécharger en format électronique

Téléchargement


Synopsis

Disponible sous forme électronique sur le site de la Digithèque de l’Université libre de Bruxelles

 

Le 26 juin 1794, les Français vainquent les Autrichiens à Fleurus. Par la conquête rapide des Pays-Bas autrichiens, ils s’assurent la possession de ces riches régions pour une vingtaine d’années pendant lesquelles ils mettent en place les bases administratives et économiques de la Belgique contemporaine. Cette transformation ne se fera pas sans heurts, surtout pendant la période brève et singulière qui sépare la bataille de Fleurus de lannexion à la France (1794-1795. Le premier contact entre occupant et occupés est, en effet, plein de paradoxes. Les Français déclarent qu’ils libèrent le pays du tyran autrichien, mais ils le chargent de lourdes contributions en argent et en nature. Ils imposent la circulation des assignats, comme signe de confiance dans le succès de la République, mais exigent le paiement de contributions en numéraire. Ils cherchent à s’assurer la possession exclusive des richesses du pays, mais ne disposent pour le faire que d’une administration faible et incohérente. Ils se font détester pour les mesures de principe qu’ils prennent, mais ne parviennent pas à les faire exécuter. Ils invoquent sans cesse leurs principes révolutionnaires, mais, par souci d’ordre, il maintiennent une partie des coutumes et des institutions d’ancien régimes. Il font appel au patriotisme des Belges, mais les traitent en vaincus. L’objet de cet ouvrage est de dégager les causes et les données de ces apparentes contradictions.



PrintImprimer           MailEnvoyer à un ami