Fiche

 

Le sang épuré. Préjugés de race chez les gentilshommes français de l’Ancien Régime

Auteur(s):
André Devyver

Collection :

Discipline(s) : Histoire

Parution: 01/1974,
ISBN: 2-8004-0438-8
Nombre de pages: 608 pages
Prix: 24.54 €

Téléchargement


Synopsis

Parmi les quelque deux cent mille « nobles » que comptait la France de l’Ancien Régime, bien peu étaient de vrais gentilshommes, c’est-à-dire des nobles de nom et d’armes. Cette catégorie sociale n’en assura pas moins représenter à elle seule la noblesse authentique. La noblesse d’épée avait pris conscience de la situation diminuée qui était désormais la sienne, dans un monde dominé par l’argent et où les mérites intellectuels se voyaient plus récompensés que le courage physique.

De là cet effort pour se réfugier dans la gloire du passé, pour édifier le mythe de la supériorité raciale. Une autre fraction de la noblesse préférera tirer vanité des mélanges de sangs qui s’étaient produits, au fil des siècles, entre les grandes familles titrées et la famille royale. Combattu de toutes parts, le prétendu "germanisme" de la noblesse - qui la différenciait par essence de la masse des roturiers descendant des Gaulois - explique, en partie, la haine éprouvée par les sans-culottes à l’égard des aristocrates.



PrintImprimer           MailEnvoyer à un ami