Fiche

 

Un pays si tranquille. La violence en Belgique au XIXe siècle

Auteur(s):
Ginette Kurgan-van Hentenryk

Collection :

Discipline(s) : Histoire

Parution: 01/1999,
ISBN: 2-8004-1209-7
Nombre de pages: 254 pages
Prix:

Lien digithèque: Télécharger en format électronique

Téléchargement


Synopsis

Disponible sous forme électronique sur le site de la Digithèque de l’Université libre de Bruxelles

Avec la collaboration de Xavier Rousseaux, Marie-Sylvie Dupont-Bouchat, Axel Tixhon, Ginette Kurgan-van Hentenryk, Rolande Depoortere, Valérie Montens et Isabelle Sirjacobs, Geoffroy Le Clercq, Valérie Piette, Philippe Raxhon, Gita Deneckere, Luc Keunings.

Le renversement récent de l’image de la Belgique, devenue dans l’opinion internationale un pays de cauchemar peuplé de pédophiles tueurs d’enfants, a mis en lumière combien la perception traditionnelle d’un pays sans histoires a occulté le problème de la violence dans la société belge contemporaine. Pour combler quelque peu le « trou noir historiographique », le présent volume rassemble des études sur la violence au XIXe siècle. Cinq thèmes majeurs s’en dégagent : le problème de la définition de la violence, les sources utilisées, les représentations de la violence, son contrôle par les pouvoirs publics, la corrélation entre formes de violence et état de la société.



PrintImprimer           MailEnvoyer à un ami