Fiche

 

Tableau politique de la France de l’Ouest sous la Troisième République

Auteur(s):
André Siegfried

Collection : UBlire

Discipline(s) : Géographie, Science politique

Parution: 04/2010,
ISBN: 978-2-8004-1473-7
Nombre de pages: 702 pages
Prix: 12,5 €
Préfacier: Christian Vandermotten

Téléchargement


Synopsis

Le Tableau politique peut être lu comme une description fine et nuancée des parties occidentales, très rurales, d’une France oubliée, balayée par les évolutions économiques du dernier demi-siècle.

Mais, au-delà de ces mutations radicales, sa lecture révèle d’étonnantes permanences des comportements politiques, qui s’inscrivent dans les temps très longs et dans les impacts sociologiques prolongés de structures disparues. Surtout, le Tableau est un ouvrage qui a posé très tôt la plupart des questions théoriques fondamentales de la géographie et des sciences électorales : les médiatisations complexes qui expliquent les influences différenciées des structures de classes, la question des alliances et des dominations de classes, les hégémonies, l’auto-reproduction des comportements politiques par l’intermédiaire des structures d’encadrement, la place à accorder aux personnalités individuelles, les problèmes de la classification des partis, la théorie des clivages, les réalignements politiques des classes sociales, la question du gerrymandering, etc. Parfois présenté à tort, suite à une lecture très superficielle, comme une caricature de géographie déterministe, « le granite vote à droite, le calcaire à gauche », l’ouvrage de Siegfried est tout au contraire un mélange précurseur de vision systémique et de déterminisme historicisé, dépassant le possibilisme et plaçant le politique au cœur de la pensée géographique.

Les géographes ont bien trop longtemps ignoré les enseignements de Siegfried et les politologues ne les ont utilisés que très incomplètement.     



Compte rendu

« On peut lire ce tableau comme une description fine et nuancée des parties occidentales et rurales d’une France balayée par les évolutions économiques de 1870 à 1940. Les mutations observées n’arrivent pas à faire oublier les permanences des comportements qui s’inscrivent sur des temps longs. Les impacts sociologiques de structures disparues semblent se prolonger. La plupart des questions théoriques de la géographie et des sciences électorales se sont posées dès ce moment-là. Cet ouvrage est un mélange précurseur de vision systémique et de déterminisme historicisé, dépassant le possibilisme et plaçant le politique au cœur de la pensée géographique ».
Bibliographie géographique internationale, n° 115, 2010




PrintImprimer           MailEnvoyer à un ami