Fiche

 

Deuil et funérailles dans le Bénin méridional

Auteur(s):
Joël Noret

Collection : Sociologie et anthropologie

Discipline(s) : Anthropologie

Parution: 08/2010,
ISBN: 978-2-8004-1485-0
Nombre de pages: 208 pages
Prix: 23 €

Téléchargement


Synopsis

Dans le Bénin méridional comme dans biens d’autres régions d’Afrique, les funérailles sont des événements majeurs de la vie sociale. Emmenant le lecteur dans les méandres et les complexités de ces moments cruciaux de la vie des gens et des collectifs, ce livre montre comment la mort et sa prise en charge constituent des sites de recherche privilégiés pour comprendre des dynamiques essentielles de la société béninoise d’aujourd’hui. En effet, massivement investies dans l’ensemble de la société, les funérailles sont aussi des lieux où différents groupes sociaux doivent régulièrement trouver un compromis sur la façon dont il convient de prendre la mort en charge, à l’interface des mondes rural et urbain, et des identités religieuses et familiales du défunt et de son entourage.

En outre, parallèlement à cet intérêt pour le changement social tel qu’il se donne à voir au prisme des funérailles, cet ouvrage revient aussi sur la vieille question anthropologique de l’articulation entre deuil psychique et funérailles, en proposant de repenser celle-ci principalement à partir de la question du don, et de la façon dont faire le deuil implique bien souvent de donner de soi. Ainsi, ce livre cherche finalement aussi à contribuer à une anthropologie du deuil à une échelle plus individuelle, en s’intéressant aux contextes, rituels comme non rituels, dans lesquels celui-ci prend place, aux dispositions et aux habitudes de pensée qui l’informent et façonnent socialement l’expérience de la perte.  



Compte rendu

« Enfin quelqu’un qui ose rompre le grand silence sur un sujet pourtant offert par la rue. Au Bénin les funérailles sont devenues un spectacle quotidien. (…) D’entrée de jeu l’auteur se démarque du long silence sur ce sujet de recherche qui, semble-t-il, n’a pas révélé tout son potentiel heuristique dans un chantier merveilleusement débroussaillé par le livre du révérend père Barthélémy Adoukonou. L’objectif avoué est de faire découvrir et faire connaître les funérailles africaines comme lieux de rencontre et de confrontation entre mondes sociaux, en faisant apercevoir leur fonction structurante dans les processus de changement en cours en Afrique subsaharienne et particulièrement au Bénin. Le livre si bienvenu de Joël Noret satisfait à cette attente. Il comble un vide dans la quête de l’explication objective d’un phénomène tout simplement ordinaire.
(…) ce sont à travers trois chapitres de lecture illustrés que l’auteur construit sa théorie anthropologique du deuil. Bien décidé à réinterroger les fondements des SHS, elle développe l’idée de l’universalité du deuil établie non pas en raison des schémas d’interprétation des savants, mais perçue comme logiques diversement construites des prises en charge de la mort dans les cultures humaines. Les cultures du Sud Bénin offrent les chantiers d’expérimentation propices à cette ambition théorique. Ces chapitres abordent la problématique du changement social décrypté à partir des manières particulières, voire ostentatoires de s’approprier les obsèques dans la plus part des régions de l’Afrique contemporaine, et conduisent le lecteur à voir dans ces funérailles l’émergence d’un phénomène de société.
Geoffroy BOTOYIYÉ, « Joël Noret, Deuil et funérailles dans le Bénin méridional. Enterrer à tout prix », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2010, mis en ligne le 14 décembre 2010.

http://lectures.revues.org/1212




PrintImprimer           MailEnvoyer à un ami