Fiche

 

Portés par l’air du Temps : les voyages du capitaine Baudin

Auteur(s):
Michel Jangoux

Collection : Etudes sur le XVIIIe siècle

Discipline(s) : Histoire

Parution: 08/2010,
ISBN: 978-2-8004-1486-7
Nombre de pages: 292 pages
Prix: 25 €

Lien digithèque: Télécharger en format électronique

Téléchargement


Synopsis

Originaire de l’île de Ré, Nicolas Baudin (1754-1803) est un fameux navigateur-explorateur français. Après un court passage dans l’armée navale à la fin des années 1770, il rejoignit son cousin Peltier, armateur à Nantes et ami de Beaumarchais, pour le compte duquel il navigua le long des côtes nord-américaines à l’époque troublée de la guerre d’Indépendance des États-Unis.

Une rencontre, dans la ville du Cap, avec le jardinier de Joseph II lui donna l’occasion de travailler pour l’empereur comme transporteur puis récolteur d’objets  d’histoire naturelle. Il devint, en 1792, officier de la marine autrichienne. Après la Révolution, il passa au service de la France, plus exactement à celui du Muséum d’histoire naturelle de Paris, alors dirigé par Antoine-Laurent de Jussieu, pour lequel il mena une expédition botanique aux Antilles. Ce voyage fut un immense succès au point qu’au retour de La Belle Angélique, le vaisseau du capitaine,  Jussieu déclara : « le citoyen Baudin est un des voyageurs qui a le plus mérité des sciences naturelles ». Il put ainsi convaincre le premier consul, Bonaparte, et l’Institut de France de lui confier les rênes d’un voyage de découvertes aux Terres australes. Il quitta Le Havre en octobre 1800 aux commandes de deux vaisseaux de la République, Le Géographe et Le Naturaliste. Las, ce voyage fut un enfer pour Baudin : le rejet de son autorité par les officiers, l’indiscipline des savants à bord, de multiples dissensions, une santé défaillante, tout se ligua contre lui et sa réputation en fut complètement ternie.

Baudin mourut en 1803, à l’Île-de-France, sur le chemin de retour du Géographe en France, sans jamais avoir eu l’occasion d’être confronté à ses détracteurs. Les contributions rassemblées dans ce volume portent sur les différentes étapes de la vie de Baudin. Elles permettent de mieux cerner la personnalité du capitaine, personnage atypique qui aimait à dire  qu’il préférait voir son nom associé à une nouvelle espèce de mollusque qu’à une île inconnue. Naturaliste récolteur plutôt que savant naturaliste, Nicolas Baudin était un homme de talent, de volonté et de passion. Cet ouvrage entend lui rendre hommage.



PrintImprimer           MailEnvoyer à un ami