Fiche

 

Le manger comme culture

Auteur(s):
Massimo Montanari

Collection : UBlire

Discipline(s) : Histoire

Parution: 08/2010,
ISBN: 978-2-8004-1469-0
Nombre de pages: 176 pages
Prix: 7,5 €
Préfacier: Jean-Pierre Devroey
Traducteur: Paul-Louis van Berg

Téléchargement


Synopsis

Le manger est culture, parce qu’il a inventé et transformé le monde. Il est culture quand il est produit, quand il est préparé et quand il se consomme. Il est le fruit de notre identité et un instrument pour l’exprimer et la communiquer.  Cuire le pain, conserver les fruits, dresser la table… chacun des actes lié au manger – même le plus simple et le plus quotidien – porte avec lui une histoire qui exprime une culture complexe. En préparant un simple plat de spaghettis à la tomate, nous faisons la synthèse (dans un geste qui représente aujourd’hui un signe de l’identité italienne), de l’heureuse rencontre entre une technique de production mise au point dans la Sicile médiévale occupée par les Arabes, et un produit américain importé en Europe par les conquistadors espagnols. A travers les multiples manières de produire, de préparer, de consommer et d’interpréter la nourriture, à des époques et dans des lieux divers, Massimo Montanari nous introduit à un aspect essentiel de la culture humaine.   



Compte rendu

« Massimo Montanari, professeur à l’Université de Bologne, est sans conteste une des principales autorités actuelles en histoire de l’alimentation médiévale (…), il nous propose ici un bilan intelligent et éminemment lisible de plus de trente années passées à interroger l’alimentation, ses pratiques, ses symboles et ses discours : trente années de ses propres travaux, mais aussi de nombreux autres historiens, sociologues et ethnologues dont l’auteur reprend les conclusions en les comparant et, bien souvent, en les revisitant. En donnant à lire au public francophone ce beau livre, la petite collection « UBlire Fondamentaux » poursuit de manière opportune sa courageuse entreprise de traduction de quelques classiques des sciences humaines.
(…) Le livre, vite lu et avec grand plaisir, s’avère une source inépuisable de réflexions, d’intuitions et d’anecdotes passionnantes, jamais gratuites et toujours instructives. On apprend beaucoup à la lecture de cet ouvrage qui, bien plus qu’un manuel commode sur l’histoire de l’alimentation, est ce que l’on peut appeler un « grand petit livre » ».

 

Alban GAUTIER, www.menestrel.fr




PrintImprimer           MailEnvoyer à un ami