Fiche

 

Droit et genèse de l’Etat

Auteur(s):
Régine Beauthier

Collection :

Discipline(s) : Droit, Histoire

Parution: 09/2011,
ISBN: 978-2-8004-1510-9
Nombre de pages: 428 pages
Prix: 30 €

Téléchargement


Synopsis

Quatrième édition revue.

L’histoire du droit et des institutions est un champ d’études dont l’absence de limites a un caractère vertigineux. S’y aventurer permet de vagabonder avec délice dans l’histoire des idées politiques, des mentalités, de l’économie, dans l’analyse iconographique ou l’anthropologie. Les espaces de savoir s’ouvrent ainsi sans fin, devant de nouvelles problématiques ou d’anciennes sources réinterrogées, rendant de plus en plus complexe le choix d’une approche équilibrée.

C’est une histoire entremêlée de la genèse de l’Etat et des sources du droit qui est proposée dans cet ouvrage. Elle devrait permettre de mettre en évidence ce que les juristes savent mais disent peu : que le droit est à la fois un instrument et un enjeu des rapports de pouvoir. D’où vient le droit ? A quoi sert-il ? Comment s’exprime-t-il ? Qui l’utilise ? Dans quel but et avec quel résultat ? L’utilité de ces questions devrait être abondamment illustrée par l’histoire retracée ici : la complexification croissante d’un appareil politique et administratif, la transformation du fondement de l’autorité, l’évolution des sources prises en compte pour construire la substance de la souveraineté, autant d’éléments qui devraient permettre de dégager certains liens entre un droit qui n’a rien de neutre et un pouvoir qui l’utilise pour se dépersonnaliser et se légitimer.

Ecrit, dans l’espoir de dégager un sujet cohérent et pertinent, pour servir de support à un enseignement de premier cycle, cet ouvrage s’adresse aussi à tout lecteur curieux de comprendre comment se sont construits des phénomènes souvent perçus comme quasi naturels, tels l’existence d’un pouvoir centralisé, la suprématie proclamée de la loi, l’organisation hiérarchisée de tribunaux ou le déroulement d’une enquête judiciaire. Si le lecteur, quel qu’il soit, développe à son contact l’habitude d’un sain questionnement et transpose cette nouvelle manie aux concepts, institutions, mécanismes ou raisonnements qui feront la trame de ses années d’études, de sa pratique ou de son contact quotidien avec le droit, cet ouvrage aura réalisé l’espoir de son auteur.

Préface de Jacques Vanderlinden.



PrintImprimer           MailEnvoyer à un ami