Fiche

 

Exit, voice, loyalty. Défection et prise de parole

Auteur(s):
Albert O. Hirschman

Collection : UBlire

Discipline(s) : Science politique

Parution: 09/2017,
ISBN: 978-2-8004-1625-0
Nombre de pages: 160 pages
Prix: 8,90 €
Préfacier: Pascal Delwit
Traducteur: Claude Besseyrias
Edition: 2e tirage

Téléchargement


Synopsis

La pensée économique et la philosophie politique envisagent plus volontiers le développement que le déclin.  Albert O. Hirschman, à qui l’on doit d’importantes contributions sur la croissance, conteste cette simplification et introduit la considération du déclin dans l’analyse économique elle-même.

Sa pensée s’organise autour des deux moyens dont dispose le public pour exprimer son mécontentement : la défection (exit), c’est-à-dire la fuite de la clientèle s’il s’agit d’une entreprise ou la démission dans le cas d’une institution, et la prise de parole (voice), c’est-à-dire une action menée de l’intérieur par ces mêmes parties. L’ouvrage est consacré à l’examen de ces deux voies et à leur interaction.

Rapidement, la réflexion de l’économiste s’élargit, car ce double mécanisme s’applique également aux institutions les plus variées : groupes spontanés, associations volontaires, partis politiques, administration, mariage, etc. Ce thème est devenu pour lui une façon d’analyser certains processus économiques qui semblaient devoir éclairer tout un ensemble de phénomènes sociaux, politiques et même moraux.

Cinquante ans après la rédaction de cet ouvrage, le modèle d’Albert O. Hirschman a conservé toute sa force opératoire : il s’applique par exemple admirablement, quoique d’une façon particulière, aux comportements des habitants de la RDA avant et après la chute du Mur. Traduction de Claude Besseyrias.

 

 



PrintImprimer           MailEnvoyer à un ami